Thématique : Pauvreté

Suite au travail d’équipe des participants, voici ce qui est ressorti de l’analyse de groupe à ce sujet…

Ce qui fonctionne bien

  • Certains organismes communautaires
  • Le transport adapté
  • Les logements subventionnés
  • Les coops d’habitation

Ce qui fonctionne moins bien

  • Pauvreté cachée par le stéréotype du “bobo” du Plateau
  • L’accessibilité aux logements sociaux
  • L’accès à de bons emplois
  • Les programmes d’employabilité de moins en moins adaptés (manque de liste d’employeurs)
    • Sur-représentation des premières nations et inuits
    • Complexité des paliers de gouvernance
    • Emploi-Québec de plus en plus inutile
    • Programmes à l’emploi bidons
  • Manque de visibilité des ressources, ateliers et organismes
  • Les banques alimentaires pauvres en bons aliments frais (fruits et légumes)

Nos rêves

  • Accessibilité à de bons emplois
  • Accessibilité à des logements, loisirs, alimentations et hygiène abordables et sécuritaires
  • Une bonne santé physique et mentale
  • Un tissu social fort, une solidarité partagée

Les ressources nécessaires

  • Des baux accessibles
  • Une aide à l’acquisition pour les organismes communautaires pour la viabilité des organismes communautaires pour moins de pauvreté et d’handicap

Les étapes pour y arriver

  • Arrêter la spéculation immobilière et les réno-victions
  • Rendre efficace Emploi-Québec et ses programmes
  • Briser l’isolement et favoriser les milieux mixtes
  • Recycler les universitaires dans de bons emplois
  • Utiliser les terres non-occupées pour les plantations à vocation de dépannage alimentaire (communautaire et public) et faire de la réallocation des produits
  • Briser les stéréotypes et créer des liens qui permettrait d’économiser de l’argent
  • Multiplier et normaliser les initiatives solidaires et alternatives (ex.: frigo communautaires, marchés solidaires,…)
  • Informer et communiquer pour rejoindre les gens pour mieux connaître les enjeux et les initiatives citoyennes
  • Autonomiser et réinsérer (après emprisonnement, centres jeunesse,…)
  • Donner une voix aux personnes en situation de vulnérabilité et la prendre en compte sur le court et long terme
  • Développer des solutions alternatives, voire non-monétaires
  • Réhumaniser les personnes en situation de vulnérabilité
  • Diversifier les approches selon la culture, les origines, la santé, l’âge, le genre, les dépendances, l’éducation, le type de logement et la sensibilisation aux animaux.
  • Créer un sentiment de communauté grâce à des espaces physiques pour se rencontrer et discuter
Présentation en plénière des résultats du groupe

La suite…

Vous aimeriez faire partie d’un comité de réflexion à ce sujet? N’hésitez pas à nous écrire, nous sommes intéressés à le faire avec vous!

Vous avez quelque chose à ajouter? N’hésitez pas à le faire ci-dessous ou rejoignez et partagez vos idées sur notre groupe Facebook!