Thématique : Famille & Enfants

Suite au travail d’équipe des participants, voici ce qui est ressorti de l’analyse de groupe à ce sujet…

Ce qui fonctionne bien

  • Qualité des services de gardes
  • Qualité des organismes pour la famille
  • Qualité des écoles primaires
  • Tables de concertation fortes et mobilisées:
    • Autour Famille Grand Plateau  (AFGP)
    • Table jeunesse

Ce qui fonctionne moins bien

  • Service et accès abordables pour tous
    • Services de garde privé peu accessible pour:
      • Les familles monoparentales ou à faible revenu
      • Les familles sans statut (réfugié), qui n’ont pas accès aux services tels que CPE (privé, non-accessible monétairement et halte-garderies disponible mais financement additionnel nécessaire)
    • Loisirs abordables pour tous
    • Logements assez grands et abordables (pour contrer le fort stress financiers menant au départ des familles vers les autres quartiers)
    • Qualité alimentaire pour les moins nantis
    • Problème d’anxiété dans les familles (en lien avec le coût de la vie et autres) et chez les jeunes (en particulier les jeunes filles)
    • Iniquité au niveau des prestations d’assurance-emploi entre hommes et femmes. Les femmes sont pénalisées suite à leur congé de maternité, qui fragilise les femmes et donc les familles (de compétence fédérale)
  • Manque d’espaces verts dans le Mile-End
  • Manque de ruelles vertes
  • Rareté de locaux abordables pour organismes (de compétence municipale)
  • Écoles secondaires boudées par les résidents (ex.: École Jeanne-Mance)
  • Méconnaissance par les citoyens des organismes communautaires pour la famille (OCF) et de reconnaissance de leur expertise par les instances au pouvoir
  • Besoin de financement pour les tables de concertation (car pas de permanence)
  • Problèmes récurrents de conciliation travail-famille
  • Mesures de transitions requises de la petite enfance (CPE, Haltes, privé) vers la maternelle et du primaire vers le secondaire (initiatives rares, peu concertées et dispercées)
  • Utilisation des enveloppes municipales de politique de l’enfance

Nos rêves

  • Familles en santé = enfants en santé!
  • Donner de l’importance et atteindre un indice de bonheur supérieur pour les familles
  • Que l’expertise des organismes aidant les familles soit plus valorisée et considérée
  • Se soucier plus des problèmes d’anxiété et de santé mentale

Les ressources nécessaires

Au fédéral 

  • Concernant le programme P.A.C.E.:  
    • Annexer les montants accordés aux organismes qui portent ces projets, les pérenniser  
    • Augmenter l’enveloppe de ce programme afin de permettre à de nouveaux projets de voir le jour  
    • Actualiser la population ciblée et les critères de vulnérabilité en fonction des enjeux du 21e siècle!
  • Réviser la politique d’assurance-emploi  

Au municipal 

  • Concernant la politique pour l’enfant :
    • S’assurer de mieux utiliser cette enveloppe budgétaire
  • Permettre de nouveausàx logements dans les locaux vacants, disponibles ou à vendre.
  • Viabilité du Magasin solidaire  
  • Réinvestir dans les programmes sociaux  
  • Dans les concertations, s’assurer de la présence constante et participante des institutions (CLSC, CSDM, Arrondissement, etc…) dans les solutions adoptées. 

Au provincial

  • Ramener les CLSC (CSSSS-CIUSSS) près de leur mission, près des communautés
  • Leur donner les moyens de venir dans les organismes épauler la clientèle directement dans ces milieux ou épauler l’OCF
  • Donner au CLSC des ateliers aux parents en lien avec l’anxiété et les ados  
  • Projets qui développent des solidarités entre résidents du Plateau (par exemple pour dépanner, entraide avec la garde d’enfants, conciliation travail-famille,…)  

À la CSDM

  • Démocratiser l’accès aux camps « verts » « blancs » ($$$ = empêchement pour certaines familles)
  • Développer des programmes « passages ou passerelle » uniformes, concertés, pour CPE-Haltes vers primaire et primaire vers secondaire
  • Cours dans les écoles portant sur les drogues et sexualité dès la 6e année, dans toutes les écoles
  • Revoir l’utilisation des enveloppes budgétaires dans les écoles secondaires afin que ces dernières soient équitablement utilisées pour les programmes réguliers et que ceux-ci ne soit pas pénalisés par les investissements dans les programmes « spéciaux » (PEI, Défis, etc)
  • Au secondaire, revoir l’implication des parents, comment les impliquer, quoi mettre en place pour faciliter, supporter et favoriser leur implication. Comment mieux les recruter et les rejoindre.

Les étapes pour y arriver

  • Anxiété
    • Recherches, analyse des causes, facteurs  
      • Projets Politique pour l’enfant, PACE  
  • PACE 
    • Revoir le programme
    • Réinjecter des budgets
  • Politique pour l’enfant
    • Tenir compte de l’expertise des Tables, des enjeux prioritaires qu’elles identifient
    • Revoir le processus d’attribution de l’enveloppe, les échéanciers permettant le respect des processus démocratiques des concertations
    • Financer le travail fait par les Tables
  • Consulter les parents!  
  • Revoir le calcul du revenu familial en fonction du coût élevé de la vie sur le Plateau (pour l’attribution d’enveloppes budgétaires-projets) 
Présentation en plénière des résultats du groupe

La suite…

Vous aimeriez faire partie d’un comité de réflexion à ce sujet? N’hésitez pas à écrire à ce contact qui est intéressé à le faire avec vous!

Isabelle Boisvert : admin@lapirouette.org

Vous avez quelque chose à ajouter? N’hésitez pas à le faire ci-dessous ou rejoignez et partagez vos idées sur notre groupe Facebook!